Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; plgSystemNicePayPalBtn has a deprecated constructor in /var/www/vhosts/expertconfiance.com/httpdocs/plugins/system/nicepaypalbtn/nicepaypalbtn.php on line 35
Cette culpabilité qui détruit notre confiance en nous
user_mobilelogo

Déja paru : Confiance en soi

 

Vous est-il déjà arrivé de ne pas vous sentir « assez » par rapport à une situation ou à une personne?


Si oui, au moment même où vous avez ressenti cette sensation, avez-vous commencé à vous comparer aux autres en vous disant :

  • Ils sont plus compétents que moi.
  • Ils sont meilleurs que moi.
  • Ils ont plus de capacités que moi.
  • Ils méritent les honneurs, mais pas moi.
  • Etc.


Par la suite, le fait de se comparer, fait naître en soi un sentiment de culpabilité. Cela signifie qu’on pense être à l’origine de ce que l’on vit à ce moment précis; on prend sur soi le résultat de ce qui nous arrive.

  • « Peut-être que c’est ma faute si je vis cette situation? ».
  • « J’ai sûrement provoqué les choses pour vivre cela ».
  • « J’ai créé ce résultat ».


Lorsqu’on est dans cette énergie, on se sent mal.  On se sent lourd, écrasé. Tout nous semble difficile et la fatigue gagne du terrain. Avancer semble devenir très compliqué, voire même impossible.


Mais pourquoi le fait de se sentir coupable est-il si néfaste pour notre confiance en nous?


Parce qu’en réalité, on crée en nous une résistance encore plus grande par rapport à la situation. 


Au lieu de regarder la situation le plus objectivement possible en ne s’attardant qu’aux faits observables, tel que le ferait un scientifique qui observe un phénomène au microscope, on fait intervenir les émotions dans la situation.  Ce faisant, on fait augmenter le problème de manière exponentielle.  En d’autres mots, une petite chose devient une bombe gigantesque, prête à exploser et à tout détruire sur son passage.


En grandissant, cette résistance crée une cristallisation dans notre corps; dans cet exemple, c’est la bombe ainsi créée de nos  questionnements en chaîne. Cela signifie que ce blocage vient se fixer en soi.  C’est à ce stade que nous ressentons des conséquences en nous, soit à court, moyen ou long terme.



COMMENT SE SORTIR DE CE PIÈGE?

Apprendre à seulement observer une situation, telle qu’elle est sans faire intervenir notre émotivité destructrice.  Le fait de se comparer aux autres ne va pas améliorer notre situation. 


Bien qu’un proverbe dise :

Lorsqu’on se compare, on se console.


Se comparer va nous amener dans une spirale négative incroyablement forte et destructrice qui va aspirer notre énergie et notre force de nous relever face à une situation parfois difficile.

                                  



Ce cercle vicieux

Il faut se souvenir que plus nous allons embarquer dans ce cercle vicieux de :

  1. Je ne me sens pas « assez ».
  2. Je commence à me comparer aux autres.
  3. Je me sens ainsi coupable de vivre cette situation.
  4. J’ai honte de vivre cela.


Plus notre résistance sera élevée par rapport à la situation, plus nous serons dans l'inconfort.  Le fait de résister va amener tout un lot de douleurs (soit physiques, soit psychologiques, soit les deux à la fois).  Ce mécanisme ne me protège en rien.  Au contraire, je ressens de la douleur et toute une gamme d’émotions qui ne sont pas intéressantes à vivre.  Ce mécanisme ne me fait pas avancer vers mon idéal de vie parce que je me retrouve à renforcer cette spirale négative, ce cercle vicieux de la culpabilité.


Donc, j’apprends à accepter ce qui se présente à moi.  Mais attention !  Cela ne veut pas dire de baisser les bras et de se laisser faire en disant : « J’accepte » et je me laisse  rentrer dedans par la vie.  Non ! Tout comme un fil de pensée, je regarde ce qui se présente à moi sans me laisser envahir par lui émotionnellement.  Lorsque j’ai une idée de la situation, je peux maintenant penser aux outils dont je dispose pour faire face à la situation et ainsi l’améliorer.


La vocation de l’humanité n’est pas la souffrance, mais la joie. 


Elle n’est pas la culpabilité du péché, mais la liberté de la jouissance réfléchie et partagée.                                           

                                                              

Qu’est-ce que je peux faire maintenant pour améliorer les choses?

Lorsque j’ai trouvé, je me mets en action.


Bonne semaine,



À votre confiance !

Nancy Simard, la fondatrice d’Expert Confiance


Où me retrouver?

Site web

Facebook

Instagram

LinkedIn

Chaine Youtube

Image Alt

infolettre

Inscription infolettre

View more
Image Alt

NancySimard

Qui est Nancy

View more
Image Alt

NosProduits

Liste de nos produits

View more